• Accueil
  • >
  • Tribune
  • >
  • Huile végétale ou alimentation animale, le soja menace fortement les écosystèmes naturels

Huile végétale ou alimentation animale, le soja menace fortement les écosystèmes naturels

Ces 50 dernières années, la  production du soja  a décuplé passant de 27 à 267 millions de tonnes. La superficie dédiée à la Culture du soja recouvre désormais 1 million de kilomètres Carrés  soit l’Équivalent des superficies de la France, de l’Allemagne, de la Belgique et des Pays-Bas réunis. Plus de 90% de la production de soja est concentrée dans seulement six pays: le Brésil, les Etats-Unis, l’Argentine, la Chine, l’Inde et le Paraguay, avec une croissance rapide en Uruguay et en Bolivie.

« Le Boom du soja : l’essor du soja : impacts et solutions », le dernier rapport du WWF sur la face cachée du soja montre que ce dernier est contenu dans de nombreux produits de consommation courante, souvent indirectement, et qu’il contribue fortement à la déforestation et à la dégradation des écosystèmes naturels.

Du soja dans l’alimentation animale

L’augmentation rapide de la demande en soja à destination de l’alimentation animale est l’un des moteurs principaux de la conversion des espaces naturels comme les forêts, les savanes et les prairies en terres agricoles. Parmi eux, on trouve l’Amazonie, la savane du Cerrado, la forêt Atlantique, le Gran Chaco ou la forêt bolivienne du Chiquitano qui recouvraient jadis la majeure partie du Brésil, de l’Argentine, de la Bolivie, du Paraguay et des grandes plaines d’Amérique du nord. Des espèces animales sont aujourd’hui menacées comme le jaguar, le fourmilier géant, le tatou, et l’ara rouge.

« Nous consommons davantage de soja que nous l’imaginons, le vrai problème du soja est sa quantité utilisée dans l’alimentation animale pour produire de la viande de porc, de volaille, des plats préparés? le soja en tofu ou la sauce soja n’est que la partie émergée de l’iceberg », déclare Sandra Mulder, Responsable du programme soja du WWF Pays-Bas.

Dans son rapport « Le Boom du soja : l’essor du soja : impacts et solutions », le WWF illustre pourquoi et comment la production mondiale de soja a été multipliée par 10 en cinquante ans et qu’elle est susceptible de doubler à nouveau d’ici 2050. 46 millions d’hectares, une surface supérieure à celle de l’Allemagne, sont consacrés à la culture du soja en Amérique Latine. Cette expansion se fait majoritairement au détriment des espaces naturels ou déplace d’autres activités agricoles et d’élevage sur ces espaces.

Des solutions et des alternatives

Il est cependant possible de réduire drastiquement les impacts négatifs de la culture du soja mais pour cela, une action ferme des pouvoir publics, un effort concerté de l’ensemble des acteurs des filières agricoles et industrielles utilisant du soja pour aller vers des critères environnementaux et sociaux plus responsables, et le soutien des investisseurs comme des consommateurs sont nécessaires.

Les mesures présentées dans ce rapport incluent une planification systématique de l’usage des terres, une protection des écosystèmes naturels et précieux, des systèmes de certification comme la Table Ronde sur le Soja Responsable (ou RTRS), de bonnes pratiques agricoles, et une diminution du gaspillage. Les consommateurs des pays développés pourraient aider à maitriser la demande en soja en réduisant leur consommation de protéines animales à des niveaux conformes aux recommandations nationales du ministère de la santé et en réduisant le gaspillage alimentaire. Le consommateur peut également agir à son niveau en consommant en priorité du soja certifié.

Les acteurs de la filière doivent prendre des engagements

Au cours des dernières décennies, le soja a subi une plus forte expansion que n’importe quelle autre culture d’importance mondiale et le WWF en appelle à tous les acteurs des filières utilisant du soja pour prendre des engagements afin que l’industrie du soja ne menace plus les écosystèmes naturels et les populations locales. Avec les trois quarts des 270 millions de tonnes produites en 2012 à destination de l’alimentation animale, cet appel est particulièrement destiné aux industries qui produisent de la viande, la vendent ou fabriquent des aliments pour animaux.

POUR RAPPEL

– Près d’un demi-kilo de soja est nécessaire pour produire un kilo de poulet.

– Le lien entre soja et consommation de protéines animales est illustré de façon directe avec l’exemple de la volaille, dont la production a crû de 711% au cours de 40 dernières années.

– La surface totale dédiée au soja sur le continent sud-américain est passée de 17 millions d’hectares en 1990 à 46 millions d’hectares en 2020

Pour plus d’information :

– Résumé du Rapport « Le Boom du soja : l’essor du soja : impacts et solutions » :
http://www.wwf.fr/vous_informer/rapports_pdf_a_telecharger/?2120/Le-boum-du-soja#

– Lien vers le Rapport complet :
http://www.wwf.fr/nos_priorites/reduire_l_empreinte_ecologique/changer_les_modes_de_production_agricole/soja_responsable/

– Vidéo « Sauvons le Cerrado » :

Le contenu et les informations publiés dans les tribunes relèvent de la pleine et entière responsabilité de leurs auteurs. Enviro2B ne saurait en aucun cas être tenu pour responsable des informations diffusées.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter

Le WWF est l’une des toutes premières organisations indépendantes de protection de l’environnement dans le monde. Avec un réseau actif dans plus de 100 pays et fort du soutien de 5 millions de membres, le WWF œuvre pour mettre un frein à la dégradation de l’environnement naturel de la planète et construire un avenir où les humains vivent en harmonie avec la nature, en conservant la diversité biologique mondiale, en assurant une utilisation soutenable des ressources naturelles renouvelables et en faisant la promotion de la réduction de la pollution et du gaspillage.