Accueil / Actualité / Air / Pollution : l’air parisien s’améliore, mais ce n’est pas encore parfait
circulation Paris périph

Pollution : l’air parisien s’améliore, mais ce n’est pas encore parfait

pollution automobileUne étude menée par Airparif révèle que l’air parisien a plutôt tendance à s’améliorer. Mais, même s’il est moins pollué qu’il y a dix ans, l’air respiré par les Parisiens reste encore souvent nocif, en violation de la réglementation.

Les Parisiens respirent mieux aujourd’hui qu’ils ne le faisaient il y a dix ans. L’étude commanditée par la Mairie de Paris à Airparif révèle en effet une amélioration de la qualité de l’air, moins pollué, entre 2002 et 2012. Néanmoins, l’étude montre tout de même des niveaux de pollution, surtout en ce qui concerne le dioxyde d’azote et les fines particules, supérieurs à la réglementation, “notamment le long du trafic“.

Pollution stable depuis 2007

L’amélioration la plus notable a été constatée sur la première partie de la période étudiée, entre 2002 et 2007, et depuis cette date, la tendance semble se stabiliser.  S’agissant des deux polluants les plus nocifs, dioxyde d’azote et particules,  Airparif explique  la baisse  par les “actions menées tant au niveau national qu’européen et sur l’ensemble des sources de pollution : trafic bien sûr, mais aussi chauffage et industrie (…) Elle s’explique ensuite par les aménagements réalisés dans Paris intra-muros qui ont abouti à la diminution générale du trafic (-15 à -20%) (…) et une diminution de la vitesse d’environ 2 km/h dans Paris (de 19 km/h à 17 km/h)“, ajoute Airparif.

Reste que,  même si la baisse est notable, les normes ne sont toujours pas respectée.