Accueil / Général / Jean-Marc Ayrault veut convertir son gouvernement à l’écologie

Jean-Marc Ayrault veut convertir son gouvernement à l’écologie

Selon l’information révélée ce matin par Les Echos, Jean-Marc Ayrault, attaqué par les écologistes sur le dossier de Notre-dame-des-Landes, aurait décidé de passer à l’offensive sur le front de l’environnement. Il réunit ce matin son gouvernement dans le cadre d’un séminaire sur la transition écologique afin de fixer les priorités en la matière.

Jean-Marc Ayrault a donc décidé de recadrer son gouvernement sur le plan de l’écologie. Il a ainsi réunit ce matin ses ministres de plein exercice, et ce, dans le but de leur préciser les priorités fixées dans la feuille de route établie après la conférence environnementale des 14 et 15 septembre dernier. Il s’agit également de renforcer leur implication dans les actions à mener.

Lettre de cadrage

Les ministres présents ce matin se sont donc vu remettre une “lettre de cadrage environnementale”, rappelant les grandes orientations du gouvernement et leur caractère transversal. Cette lettre explique également à chacun de ses destinataires sa contribution environnementale ainsi que celle des  membres de son équipe.

Pour Les Echos, l’objectif de cet exercice, amené à se renouveler chaque année, serait “d’élargir la prise en compte des problématiques environnementales au-delà du cercle des ministères les plus directement concernés, ceux de l’Ecologie et de l’Energie, de l’Agriculture, de l’Aménagement du territoire ou encore des Transports“. Or, chacun est concerné par la problématique environnementale. A la Défense par exemple, Jean-Yves Le Drian pourrait être amené à prendre des mesures en matière de protection et de surveillance de la biodiversité sur les sites militaires.

  • Jean-Paul BODIN

    M’Ayrault est gentil, mais qu’il fasse ce qu’il sait faire !!! de la politique politicienne et qu’il continue de se moquer des contribuables qu’ils soient ouvriers de Florange ou de ceux qui sont contre Notre Dame des Landes ! ou de tous les autres!! Qu’il laisse l’écologie aux écologistes, quand on ne connait rien à l’écologie on laisse faire ceux qui savent. On se s’invente pas écolo parce que c’est dans l’air du temps !

  • http://www.faire-des-economies.fr/ Vincent

    je ne suis pas très convaincu par ce qu’il compte proposé ou faire et cela depuis bien trop longtemps.
    Le budget est bien trop faible et les enjeux financiers sont eux difficilement calculable.
    peut-être devrait-il mettre la main vraiment sur ce sujet!?

  • Jean-Marie Untermeyer

    Une problème de plus pour Hollanse-Ayrault

    “Comment arriver à ne pas faire cet aéroport sans perdre la face ?

  • http://oreeat René HAMEL

    les déclarations “cosmétiques” n’ont jamais fait une politique. Ayrault , comme Jospin ou Fabius, avant lui, privilégient le verbe à l’action.

    Notre Dame des Landes, n’est pas seulement une lutte environnementale, c’est une lutte de société.

    Madame Batho est informée d’un dossier d’implantation d’une décharge de produits toxiques au cœur des haras les plus prestigieux de France. que fait elle?..
    Elle commande une expertise aux services de l’État qui ont failli dans l’étude de ce même projet, qui conclue comme dans la chanson:” Tout va très bien, Madame le Ministre, tout va très bien, tout va très bien….”.

    Comme ses pairs, elle fait dans l’effet d’annonce…. Verbe, instantané magique.

  • Edouard

    Et bin y’a du boulot à faire

    Surtout qu’ils n’ont toujours pas compris que, parmi d’autres, PIB et croissance sont des concepts trompeurs, limite débilitants.

    Si vous n’en êtes pas conscient, vous non plus, alors passez une heure au moins sur le site du FAIR.

    Oui, vraiment, ne serait-ce par respect pour votre image, sinon de votre intelligence, faut l’faire.

    http://www.idies.org/index.php?category/FAIR

    Bon courage

    PS. J’allais oublier : FAIR Forum pour d’Autres Indicateurs de Richesse.
    Allez un petit dernier pour la route  et pour me faire pardonner cet « oubli »: http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2012/10/21/croissance-richesse-bien-etre-indicateurs-une-video-de-8-minutes/

  • http://iiscn.wordpress.com/about/ yt75

    Notre époque a ceci de pathétique ou tragi comique :
    - La crise est avant tout un monstreux choc pétrolier : celui du pic (maximum de débit, de flux) mondial de production de pétrole.
    - On préfère la valse des étiquettes : “subprimes”, “financière”, “de la dette”, “de l’euro”, “de la grèce”, etc
    - Il est vrai que depuis les deux premiers chocs, et en particulier suite au premier, qui rappelons le si on définit un choc pétrolier comme augmentation rapide du prix du baril, était avant tout la conséquence directe du pic de production US en 1970 et abandon de Bretton Woods en 71 (avec la déclaration de l’embargo ayant accéléré la hausse, mais l’”embargo un quasi non évènement en nombre de barils), on ne s’est pas privé d’accumuler les dettes à qui mieux mieux, dans cette espèce de mentalité “économistes” et “croyance à la technique avec confusion machines ou inventions et carburant permanente ».
    - ce qui fait qu’aujourd’hui on a non seulement le problème intrinsèque du pic mondial (et autres contraintes ressources naturelles), mais également les montagnes de dettes bâties sur la croyance à la croissance à n’en plus finir.
    - et ceci sur fond de propagande quasi pure et simple de l’AIE (même si à y regarder de plus près beaucoup par camouflage et choix par la presse des messages relayés).

    Pour mémoire :
    - Pic de production des Etats-Unis : 1970 (à 10,5 millions barils jour, autour de 6 aujourd’hui)
    - Pic mer du Nord (UK + Norvège) : 2000
    - Pic Mexique : 2005

    Résumé pays past peak :
    http://christoslambertmarshall.files.wordpress.com/2012/03/oil_producing_countries_past_peak.jpg

    texte de Bataille (Georges) sur l’énergie :

    “Essentiellement la richesse est énergie, l’énergie est la base et la fin de la production”

    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/06/bataille-et-lenergie/