Accueil / Fil Info / POUBELLES – 3e semaine de grève à Lyon

POUBELLES – 3e semaine de grève à Lyon

La grève des poubelles entame aujourd’hui sa 3e semaine à Lyon. Malgré les explications Gérard Collomb, sénateur-maire de la ville et président du Grand Lyon, l’incompréhension demeure entre les grévistes et la Communauté urbaine de Lyon au détriment des lyonnais.

Dénonçant une privatisation qui ne dit pas son nom, les grévistes durcissent le mouvement, malgré les déclarations apaisantes du patron du Grand Lyon. Alors que Gérard Collomb a expliqué vouloir bien faire en réorganisant le maillage public – privé de la collecte des déchets ménagers à Lyon pour favoriser le ramassage public plutôt dans les communes autour de Lyon, qui ne fonctionne pas le samedi, les syndicats ne veulent rien entendre.

La grève des poubelles touchent les communes de Vénissieux, Rillieux, Caluire, Tassin, Saint-Priest ainsi que dans certains arrondissements lyonnais (3e, 4e, 6e et 7e).

  • sylvie

    je ne me permettrais pas de commenter le mouvement de grève , cependant je pense que mr le maire se doit d’agir et de faire intervenir l’armée , il est entrain d’ignorer les mesures d’asepsies , à notre époque ou nous devons être très vigilent sur l’hygiène , je ne comprends pas , on est capable de fermer une institution parce qiu’elle n’est pas aux ormes aux niveau hygiène par contre rien n’est imposé aux politiques quand la merde s’étale outrageusement sur les trottoirs , les rats sont contents!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Vio

    Et pourquoi c’est toujours le public qui est en grève ? Moi je suis ok pour payer pour pouvoir marcher dans la rue sans marcher sur des tas d’ordures qui pourrissent. Va t’on attendre qu’une autre trentaine de feux de poubelles arrivent en 2 jours, qu’une famille entière finisse par brûler dans un immeuble une nuit prochaine pour rappeler que la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. Je suis convaincue que la principale question est de se faire payer pour tous ces jours sans bosser… Grâce aux éboueurs, je suis désormais contre le droit de grève qui est un abus de droit au profit des services publics. Vive le privé où les gens bossent et souvent pour moins cher !

  • julien

    Chère Martine,

    Je pense que vous avez mal interprété mon point de vue. Il ne s’agit pas de condamner les grévistes pour leurs revendications mais de condamner la méthode employée: La grève est autorisée par la loi; La prise en otage de matériel appartenant à l’état et l’acte d’empêcher leurs collègues non grévistes d’accéder à ce matériel ne l’est pas. Les lois sont pour tous, et quelques soit la légitimité des revendications des éboueurs grévistes, rien ne justifie de transgresser la loi.

    Questions: Qui payera – dans le meilleur des cas – le surcoût de nettoyage des voiries lorsque la grève sera terminée et/ou – dans le pire des cas – le coût des potentiellement graves problèmes sanitaires engendrés par cette grève? Réponse: Les contribuables que vous défendez dans votre message, sous formes d’augmentation de taxes locales.

  • MARTINE

    avant de s’énerver sur les grévistes, je crois qu’il serait intelligent de s’informer sur le coût réel du ramassage des ordures. Qu’on paye du personnel municipal pour faire ce travail : OUI ; que cela permette à des entreprises privées de réaliser des profits répercutés sur nos impôts et les salaires des éboueurs : NON ! C’est quand même nous qui payons avec nos impôts et malheureusement, seuls les grévistes ont l’air de savoir comment l’argent circule pour cette collecte d’ordures… Ce ramassage d’ordures doit rester une affaire publique et pas l’occasion d’engraisser des entreprises privées avec l’argent public.

  • Julien

    Quand va t-on enfin se décider dans ce pays à “dynamiter” ces syndicats politiques gauchistes qui ne comptent qu’une toute petite minorité de Français en leur sein et qui polluent la vie de millions d’autres? De quel droit les 10% d’éboueurs grévistes du grand Lyon empêchent t-ils les 90% de non grévistes de travailler? De quel droit laisse t-on cette toute petite minorité hors la loi transformer les rues de notre ville en poubelles? La grève oui, s’ils estiment avoir des revendications; La prise d’otages illégales, NON!!! A quand un gouvernement fort qui fera passer les intérêts du peuple avant les intérêts électoraux et qui se décidera à mettre un coup de pied dans la fourmilière de ces syndicats NON représentatifs?

  • MARTINE

    Bonjour,

    faire grève n’est jamais très drôle….donc la grève est l’ultime moyen de se faire entendre. Malheureusement, la population ne connait pas vraiment les raisons. Pourquoi ne pas distribuer des tracts d’information dans les boîtes ? Tournée de distribution et non de ramassage des poubelles.

    Bon courage aux éboueurs…..

  • MICHEL

    message aux eboueurs.manque de respect de l autre.se moque de l hygiene.ce presonnel n est pas conscient de sa mission